Mettez en scène vos photos
Tout sur le Diaporama.(Cliquer sur l'image pour en savoir plus)
Des tutos Photo
Le travail de l'image. (Cliquer sur l'image pour en savoir plus)
Des diaporamas en téléchargement
Quelques exemples de belles réalisations. (Cliquer sur l'image pour en savoir plus)
Des tutos sur le Diaporama
Une formation complète à PTE (Cliquer sur l'image pour en savoir plus)
Des News
L'actualité photo et diaporama. (Cliquer sur l'image pour en savoir plus)

DAT

Le DAT (Digital Audio Tape) est un magnétophone numérique à têtes tournantes utilisant le principe général du magnétoscope. Il est muni de têtes magnétiques montées sur un tambour tournant à 2000 tours/minute, ce qui permet une très grande vitesse relative entre têtes et bande, sans que cela n'entraîne une grande consommation de bande magnétique. Il utilise une cassette d'une épaisseur d'environ 1cm pour 7,5 cm de largeur, qui permet de disposer jusqu'à 2 heures d'enregistrement avec un échantillonnage à 44,1 KHz codé sur 16 bits. Donc il permet d'obtenir un son de qualité CD Audio.

 

Définition

Terme assez général servant à caractériser subjectivement la netteté de l'image obtenue. La notion de définition est moins précise que celle de résolution, cette dernière impliquant une valeur numérique. 

 

Détourage

Opération consistant à isoler un objet de son environnement, en gouachant le fond : ce qui au tirage donne un fond blanc.

 

Développement

Certains boîtiers reflex ou bridges haut et moyenne gamme proposent l'enregistrement des clichés au format RAW (de l'anglais raw, qui signifie « brut » dans ce contexte). Souvent boudé par bien des amateurs il est pourtant digne d'intérêt, car il permet de tirer le maximum d'une prise de vue. Les données contenues dans un fichier RAW sont en effet très proches des données « brutes » issues du capteur. Pour qu'un fichier Raw soit exploitable par les médias de lecture d'images il convient de le développer à l'aide d'un logiciel dédié.

 

Diaphragme

Ouverture de diamètre généralement réglable, permettant de doser la quantité de lumière pénétrant dans l'appareil. Le diaphragme est toujours situé au centre de l'objectif.

 

 

Diaporama

Montage ou projection sonorisé ou non de diapositives donnant lieu à un spectacle dont le but est d'illustrer un sujet de manière agréable pour le spectateur. Le tout formant un ensemble cohérent caractérisé par l'apport intellectuel de l'auteur.

 

Diffraction

Dispersion et changement de la direction de la lumière passant par une très petite ouverture. Ce phénomène apparaît, par exemple, lorsque l'objectif est trop diaphragmé : ce qui dégrade la netteté de l'ensemble de l'image. D'une façon plus générale, la netteté maximale de l'image est obtenue avec une ouverture moyenne du diaphragme : assez petite pour réduire les aberrations résiduelles ; assez grande pour ne pas provoquer de diffraction, f/11, par exemple.

 

Dioptrie

Unité caractérisant la puissance, ou vergence, d'une lentille. La puissance en dioptries est l'inverse de la focale exprimée en mètres. Une lentille de 25 cm de focale a ainsi une vergence de 1/0,25 = 4 dioptries. S'il s'agit d'une lentille ou d'un système optique divergent, la valeur est précédée du signe moins. Une lentille divergente de 0,25 m de focale a une puissance de -4 dioptries.

 

Distance focale

Distance entre le point nodal d'émergence de l'objectif et l'image nette d'un objet placé à l'infini.

 

Distorsion

Aberration de l'image donnée par l'objectif, provoquant la concavité (distorsion en coussinet) ou la convexité (distorsion en barillet) des lignes droites placées parallèlement aux bords du format.

 

DMD

Le DMD (Digital Micromirror Device) est un procédé de projection vidéo ou rétro-projection par la technologie de micro-miroirs à très haut rendement lumineux, développé par Texas Instrument. Ce sont des milliers de micro-miroirs, montés sur des transistors, qui se tournent vers la lumière pour la réfléchir, ou contre la lumière pour la neutraliser. Ils sont disposés en lignes et colonnes, et montés sur un circuit électronique. Ils sont commandés par un signal électrique numérique (convertie à partir du signal vidéo) et basculent ainsi sur leur axe pour réfléchir plus ou moins la lumière en direction de l'objectif. Ce procédé est également appelé DLP (Digital Light Processing) qui est le traitement de la lumière du DMD.

Joomla templates by a4joomla